. Enchère historique : cette Chrysler de 1933 adjugée 324000 Euros ! | LYFtv-Photos

Enchère historique : cette Chrysler de 1933 adjugée 324000 Euros !

A description of the image goes here.
Estimée entre 120 000 et 160 000€, cette CHRYSLER CUSTOM IMPERIAL DEVILLARS Modèle unique. (Collection Cocheteux), a été vendue 324000 € lors d'une vente aux enchêres le 19 mars 2017. 
Depuis la fondation de la firme en 1923, chaque modèle nouveau de Chrysler créa une véritable sensation, influençant très sensiblement l’ensemble de la construction américaine, sinon mondiale. Chrysler fut par excellence, de 1923 à 1930, le champion de la six-cylindres rapide, silencieuse, souple, puissante, freinant bien grâce à ses freins hydrauliques et de surcroît, d’une extrême élégance. Le modèle Imperial naquit du succès même de la firme, au moment où, en 1926, la clientèle désira une « super- Chrysler ». La réponse vint avec le modèle « 80 », dont le règne dura jusqu’en 1930. Puis, Chrysler aborda le domaine du 8-cylindres avec deux modèles de même technique mais de puissances différentes : le type « 8 », 5 litres de 100 CV et le type « Imperial » de 6,3 litres et de 125 CV. Ces voitures remarquablement construites étaient d’une grande beauté classique, équipées d’un très long capot, un radiateur en coupevent et d’un petit pare-brise. L’Imperial fut souvent habillée de carrosseries magnifiques signées par Locke, Le Baron ou Dietrich et enfin, pour une seule et unique privilégiée, de Villars.
La collection de René Cocheteux 
René Cochetex était un homme hors du commun ayant réussi à conjuguer une carrière exceptionnelle et une passion de l’automobile qui l’amènera à posséder plus de 30 voitures, de la Bugatti à la Ferrari. Grand patriote, engagé dans la résistance, il sera arrêté, déporté, condamné à mort et s’évadera pour reprendre le combat.
 Compagnon de la libération, il obtient la Légion d’honneur et devient un grand serviteur de l’Etat en entrant au Ministère de l’Intérieur, à la Direction de la Surveillance du Territoire (DST) où il fera toute sa carrière. 
Issu d’une grande famille d’industriels du nord (filatures), il est très vite attiré par les belles autos de ses parents notamment les De Dion-Bouton. Sa première voiture de collection sera une Georges Irat et à partir de ce jour « les Cocheteux » seront de tous les rassemblements, rallyes, concours d’élégance accumulant coupes, prix et récompenses car son épouse Lucille sera de toutes les aventures. 
Dirigeant un atelier de couture dans le 18ème, c’est elle qui confectionnait les costumes qu’ils portaient dans les concours et qui leur a permis en plus de la qualité des autos, de gagner ces coupes mémorables. Pas de Paris- Deauville, pas de Bagatelle sans "les Cocheteux". Simple, discret, René n'a laissé derrière lui que des amis et les belles voitures de sa collection que nous présentons sont comme un dernier hommage à sa passion. Jean-Pierre Osenat (commissaire priseur)
 
Copyright 2009
Design by BT